« Les 12 Coups de midi » : TF1 fête les 12 ans du jeu pendant deux semaines avec « Le Combat des maîtres »

« Les 12 Coups de midi » : TF1 fête les 12 ans du jeu pendant deux semaines avec « Le Combat des maîtres »

Près de 4.350 émissions, plus de 12.000 candidats – dont 574 maîtres de midi – et 15 millions d’euros de gains distribués au total… Un autre chiffre : cela fait 12 ans que Les 12 Coups de midi font la pluie d’étoiles et les belles audiences sur TF1. La chaîne a vu les choses en grand pour cet anniversaire avec deux semaines d’émissions spéciales. A partir de ce dimanche, 56 maîtres de midi emblématiques viendront tenter leur chance aux Masters des 12 Coups de midi, sur la case horaire habituelle de la mi-journée. Les sept vainqueurs de cette première semaine s’affronteront lors d’un prime time, intitulé Le Combat des maîtres, le samedi 2 juillet. Rebelote la semaine suivante avec sept autres gagnants pour sacrer, le 6 juillet dès 21h10, « le plus grand maître des maîtres ».

« Il y a des éléments mécaniques qui seront complètement différents, prévient Jean-Luc Reichmann. Dans les cinq premières minutes de chaque prime, il y aura « la guillotine », qui éliminera d’emblée l’un des finalistes. »

Christian Quesada « zappé »

Chacune des deux soirées sera l’occasion d’ouvrir la boîte à souvenirs de l’émission, de redécouvrir des séquences drôles ou émouvantes, de revivre les temps forts. Christian Quesada sera absent de cette rétrospective. Celui qui fut l’un des grands gagnants des 12 Coups de midi, avec quelque 200 participations à son compteur, a été condamné en 2020 à trois ans de prison pour corruption de mineures, détention et diffusion d’images pédopornographiques. « Je l’ai zappé. C’est mon pire souvenir », a simplement déclaré Jean-Luc Reichmann lors de la conférence de presse.

L’animateur a en revanche volontiers raconté la genèse de l’émission en faisant remonter son récit au printemps 2010. A l’époque, il animait, avec succès, Attention à la marche. Puis, Nagui est arrivée en concurrence frontale sur France 2 avec Tout le monde veut prendre sa place. Les audiences du jeu de TF1 ont commencé à s’effriter. « On m’a dit qu’il fallait peut-être réfléchir à un nouveau concept pour la rentrée suivante. J’ai répondu qu’il ne fallait pas attendre, qu’il fallait le faire avant l’été – on était au mois de mai », relate Jean-Luc Reichmann. Virginie Calmels, la présidente de la société de production Endemol lui suggère alors d’être prudent. « Je me suis retourné et je lui ai dit : « Avec toi, c’est attention à la marge » », s’amuse le présentateur.

Un jeu créé en cinq semaines

Jean-François Lancelier, alors directeur des programmes de TF1, a proposé de retravailler un concept argentin, El Legado, qui avait déjà été adapté sur la chaîne cinq ans plus tôt sous le titre Crésus, avec Lagaf’ aux commandes. « On a tout créé en cinq semaines, le décor, l’interactivité…, explique Jean-Luc Reichmann. On a ajouté l’étoile mystérieuse et le coup de maître qui n’existaient pas. » Le 28 juin 2010, le tout premier numéro des 12 Coups de midi était à l’antenne.

L’émission a failli s’appeler Coup d’envoi, Coup de soleil, Coup de chaud, Coup par coup… « J’aime bien jouer avec les mots, souligne l’animateur. J’ai une sacro-sainte horreur d’être en retard, alors j’ai des coucous partout, des pendules à la maison qui énervent tout le monde. Quand mon fils était petit, il disait « C’est le couscous de midi ». » Tout à coup, le titre est apparu comme une évidence. Un coup de génie.

Read More

Partager

laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

go topCall Now Button02 85 52 30 30